Actualités


Reprise. "Tout est bien !...Catastrophes et Bouleversements". Nikolaüs

Compagnie Pré O coupé. Première 5 Octobre 2012 à Cusset puis en tournée en France 2012-2013...


Portfolio

Photo Martin Wagenhan Chaos.

CATASTROPHES ET BOULEVERSEMENTS (titre provisoire) Création octobre 2012 à Cusset Scène nationale conventionnée Cirque.
(...ou comment raconter des histoires marrantes dans un monde en crise ?...).

Notes de Raymond Sarti

Pour la seconde fois, je retrouve le clown, le jongleur de grand talent Nikolaüs, et le metteur en scène Christian Lucas pour cette création sous chapiteau...

Chercher comment retenir alors que tout semble vouloir partir, le projet de Nikolaus va au delà de l’aspect circassien, je le lis comme une métaphore de la vie.
Comment lâcher, comment retenir ? Comment notre "trop" de volonté, notre prétention, nous joue des tours, nous nui...
Faut-il absolument retenir, maîtriser (ou faire semblant) ? Ou tout simplement si nous laissions aller le mouvement naturel de la chute, de la fin ?

Cela vaut pour l’objet, la balle rouge, l’économie, le bout de bois qui retenait jusqu’alors la toile fragile, cela vaut pour les muscles qui retenaient jusqu’alors la peau vieillissante, le corps fatigué, cela vaut pour l’enfant qui dans les premiers pas de la vie, chute, se relève, puis repart...

La catastrophe est là, au coeur de chaque chose, sans cesse nous tentons Tout pour l’éviter, la retenir, la prévoir...
Petite ou grande, elle est là, nous guette à chaque instant. Parfois nous emplie de tristesse, nous renvoyant sans cesse à notre impuissance, là où nous nous croyons forts, parfois nous libère d’un poids trop lourd à porter, tel un soulagement inéluctable...

Et puis dans ce projet il y a la volonté de créer autrement, sans prétention aucune, que celle de tenter à plusieurs l’expérience de la création, pour se laisser simplement surprendre par l’autre, y croire, en avoir confiance, et conscience, peut être pour espérer encore et encore, qu’il est possible malgré nos différences de faire, de penser, d’entreprendre une grande et belle entreprise de déconstruction, pour faire de la place, de la place à nos imaginaires, à nos vraies questions ? Rebonds, Repartir...
Quelque chose vous inquiète ? Vous dérange ?

Pour l’heure, entre autre « Luna Luna » le projet fou d’André Heller à Hambourg guide notre réflexion dans nos rêves et nos pires cauchemars....
Nous chercherons du côté de l’art brut, pour dire notre belle époque, où l’on a tout cassé, tout bouleversé, rien respecté.
Une question : on continue comme çà ?

Notes de Nikolaüs

Une nouvelle création, comme un état des lieux à un certain moment dans le courant des temps… et des actions : Qu’est-ce que j’ai dans mon sac ?

« Catastrophe et Bouleversement » c’est l’invention d’une nouvelle discipline de cirque : « La grande désillusion ! »

Un monde en crise, un monde où plus rien ne marche : Le chapiteau ne tient pas. (Attention, ce n’est pas une métaphore !) D’ailleurs il est à vendre, qu’est-ce que je dis, il est à louer… à céder…

D’ailleurs : Tout est à céder, tout à vendre. Le banc sur lequel tu es assis, tu peux partir avec… tout doit disparaître ! Comme c’est marqué en grandes lettres au dessus de l’entrée. Le procédé est renversé. La question n’est pas : Quelle sont les conditions pour que nous puissions faire notre numéro, mais au contraire : Qu’est-ce qui peut arriver… et jusqu’où peut aller l’empêchement avant que je renonce pour de bon.

Et toi, spectateur, sur ton banc qui ne tient pas, tu dois te lever, te rassoir, bouger à gauche, bouger à droite, trouver un équilibre précaire avec tes voisins, tu dois déménager, errer dans une maison hantée, tu dois lorgner à travers des trous, assister à des poésies parfaitement interdites, tu dois trouver ta place, sur un autre banc bancal. Bref : tu dois participer… participer à ce naufrage de ce cirque du fin du monde. Et puis tu dois évacuer les lieux avant que tout ne s’écroule (ça aussi ce n’est pas une métaphore).

Et miracle ! C’est incroyablement beau, c’est incroyablement marrant !
Dans un monde fragile, précaire, incertain et dangereux, c’est l’essence même du cirque qui sublime ses attributs en beauté.
Rien de plus précaire qu’un équilibre sur une main. Rien de plus dangereux que le ballant d’un trapèze et qui transpercera le chapiteau au dessus du public.
Rien de plus touchant que l’enthousiasme du clown face à une situation sans issue ! Voilà le point de départ mais qui n’est rien d’autre qu’une suite de mes « préoccupations » à travers mes créations depuis vingt ans : « Parfois j’ai des Problèmes Partout », « Alerte ! », « Le Monde de l’extérieur », « Arbeit ! », ou bien « Raté Rattrapé Raté » Les Titres sont programme.

J’étais seul, on était deux, nous étions trois, puis quatre. La famille s’est agrandie nous serons six.
Karim Malhas ce n’est pas un clown, ce n’est pas un acrobate, c’est un phénomène.
Mathieu Hedan ce n’est pas un équilibriste, c’est un phénomène !
Julien Crammilet ce n’est pas un acrobate en l’air, c’est un phénomène ! Noémie Armbruster, ce n’est pas une chanteuse, une trapéziste, une clown formidable, c’est un phénomène !
Yannik Chassignol : c’était un clown, c’était un acrobate, c’était toujours un phénomène il est devenu chef monteur du chapiteau il est devenu personnage et il est devenu dangereux ! Il y en a un qui peut les dompter, c’est Christian Lucas qui porte son regarde sur mes bricolages depuis tant d’années.
Il y a Raymond Sarti et son équipe de scénographie, Hervé Gary et ses lumières, Olivier Manoury et sa musique, … et puis celle qui assistait pendant tant d’années le grand Benno Besson, qui va être avec nous ! Bérangère Gros.
Et tant d’autres qui sont sur le chemin, vont venir d’un moment à l’autre… et moi : Je suis toujours là. Je te laisse, je vais aller travailler. RDV le 5 Octobre à vingt heures trente quatre. Si tu veux je te retiens une place….

Distribution : Une idée de Nikolaus
Mise en scène Christian Lucas
Assistante Mise en scène : Bérangère Gros
Avec Nikolaus, Noémie Armbruster, Julien Cramillet, Mathieu Hedan, Karim Malhas
Scénographie Raymond Sarti
assisté de Jean Baptiste Hardoin et Benjamin Fanni
Création costumes Fanny Mandonnet
Création Lumière Hervé Gary
Collaboratrice Artistique Berangère Gros
Régie générale Yannos Chassignol
Création octobre 2012 à Cusset Scène nationale conventionnée Cirque
Tournée saison 2012/2013 Production PRE-O-C-COUPE
La compagnie PRE O C COUPE est conventionnée par Le Ministère de la Culture - DRAC Ile de France et la Région Ile de France

Coproductions : Théâtre Firmin Gémier / La Piscine –Pôle National des Arts du Cirque d’Antony et de Chatenay Malabry / Théâtre de Cusset -Territoires de Cirque / Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette EPPGHV /CNAC Méditerranée / CREAC Marseille / Cirque Théâtre d’Elboeuf, La Verrerie d’Alès / Pôle National des arts du Cirque Languedoc RoussillonCIRCA - Centre d’Innovation et de Recherche Circassien à Auch

Avec les soutiens du Centre de Création Artistique et Technique NIL OBSTRAT et de l’Académie Fratellini / Centre International des Arts du Cirque

Documents joints


| © Raymond SARTI, La Fabrique Anamorphique | Espace privé | spip |
Soyez informé:

webmaster Michaël Horchman webmaster@raymondsarti.com